Rechercher
  • Point du Jour - News

Le temps des vendanges

Les vendanges sont l’apogée du calendrier d’un vigneron. Elles consistent à récolter les raisins en vue de les transformer en vin.


Durant cette période, il est fort probable que vous croisiez un grand nombre de tracteurs et que vous aperceviez la valse des machines à vendanger dans les vignes des villages viticoles vaudois.


Cependant, les images les plus symboliques des vendanges, restent le fourmillement de petites hordes de vendangeurs venus de tous horizons, maniant sécateurs et brantes sur le dos tout en festoyant et en criant à la joie du produit finit. On parle ici d’un véritable folklore autour de ce temps fort du domaine. Il est sans rappeler que dans certaines civilisations, les vendanges étaient le signe que les dieux étaient cléments et que la population allait disposer de suffisamment de nourriture pour passer l’hiver.


La date à laquelle nous allons débuter les vendanges varie en fonction de la maturité des raisins et donc en fonction des cépages, qui peuvent être plus ou moins précoces, mais également en fonction du climat. C’est pour ces raisons que l’on ne vendange pas tous en même temps.


Malgré cela, c’est surtout le vigneron qui choisira le jour du début de la vendange de ses parcelles, en fonction de la maturité souhaitée pour le vin qu’il souhaite réaliser !

Afin de savoir si le raisin est à maturité, nous effectuons des prélèvements à intervalles réguliers directement dans les vignes du domaine et nous calculons par la suite le taux de maturité dans les grains sélectionnés. Nous pouvons également parler de la règle des 100 jours, règle qui dit que le raisin arrivera à maturité environ 100 jours après que sa fleur soit sortie.


Dans notre domaine, nous effectuons les vendanges manuellement ; cette méthode permet un tri extrêmement rigoureux des raisins cueillis et garde son charme et sa joie.

Aujourd’hui, les vendanges manuelles sont de moins en moins utilisées et sont même réservées, en France, aux grands terroirs qui imposent le respect de l’intégralité des baies ou des grappes. Il est vrai que la méthode manuelle est aujourd’hui plus couteuse que la vendange à la machine mais lorsque l’on veut faire du bon vin, il reste, dans les deux cas, obligatoire de trier les grains ou les corps étrangers avant de les presser.


Après 10 jours de vendanges au domaine, le travail de la nuit et du jour se calme enfin, et dans le domaine règne une atmosphère festive où l’on célèbre la récolte enfin mise à l’abri des intempéries.


Il restera dorénavant à faire tout le travail de cave, dont les soins pour une fermentation optimale des blancs, des rouges et des autres spécialités ainsi qu’à préparer la vigne pour la saison hivernale.




6 vues